Si l’homme descend du singe, pourquoi cela nous étonne t’il que les animaux aient des comportements dits « humains » ?

Publié le par Cristalange

Tags : altruisme, entraide, comportement animal, comportement chimpanzés, animaux domestiques, nature humaine, processus éducatif

Une étude allemande a recensé 18 cas d’adoption chez des chimpanzés non liés par le sang, dans leur milieu naturel, en Côte d'Ivoire. Il semblerait donc que cette pratique et, par conséquent,  l’altruisme en général, ne soit pas spécifique à la race humaine.


4510775198_ef6dc20a3e.jpg

En effet, les scientifiques à la base de cette étude ont remarqué que les chimpanzés adultes donnaient beaucoup de leur énergie, de leur temps et de leur nourriture à un jeune chimpanzé qu’ils avaient recueilli suite à la mort de s parents génétiques. Ils ont ainsi assuré sa protection sans rien attendre en retour. Bien que ce genre de comportement semble courant pour les personnes ayant des animaux domestiques, les chercheurs, pensaient cependant qu’il n’était vraiment répandu que chez l’Homme.

 


Bonne nouvelle donc, l’altruisme ne serait donc pas spécifiquement un comportement humain (bien qu’il ne soit pas confirmé si tous les êtres humains sont égaux devant ce comportement exemplaire).


Il faut cependant dissocier cet altruisme d’autres comportements observés dans la nature, ainsi:

- les chauves-souris vampires qui régurgitent une partie de leur nourriture (en l’occurrence du sang, d’où leur nom) afin de la partager avec les chauves-souris qui n’auraient pas réussi à se nourrir.

- les singes verts qui guettent et donnent l’alarme à leur groupe dans le but de le protéger des prédateurs, quitte à se mettre eux-mêmes en péril.

En effet, certains scientifiques qualifient ces situations de donnant-donnant : l’animal ne partagerait pas sa nourriture par pur altruisme, mais pour que ses congénères se comportent de la même façon lorsque la situation sera inversée, quand lui-même sera dans le besoin. Rien que de très « humain » finalement!!!


En fait la surprise réside dans le fait qu’en cas d’adoption, il n’y a aucun « rendu » possible. Les chimpanzés auraient beaucoup plus de facilité à vivre sans un jeune à nourrir, surveiller et éduquer pendant des années. Bon point pour les chimpanzés : les mâles jouent naturellement le rôle des femelles : ils portent leur jeune sur le dos, l’aident à grimper aux arbres et partagent leur abri avec lui. Un vrai processus éducatif !


Il est également à noter que ce « phénomène » ne s’observe qu’en milieu naturel. Les chercheurs en ont déduits que dans un environnement naturel pas toujours tout rose, les singes ont développé une forme de solidarité qui les a incités à venir en aide aux autres. Lorsqu’ils sont en captivité, cette qualité disparaît probablement du au fait qu'ils bénéficient alors de tous les soins et de la nourriture nécessaires à leur survie.


Finalement chez les singes comme chez les Hommes, c’est dans la difficulté qu’on reconnaît ses vrais amis !!!


Source: maxisciences. fr

Photo flickr

 

intermediare.jpg

 

www.cristalange.com Bijoux pierres.gif

Attention: notre service expédition est fermé du 13 au 28 mai.
Pour vos cadeaux de fêtes des Mères, expédition le 25 mai pour toutes vos commandes passées au plus tard le 24 mai 16h.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :