Nos vêtements sont empoisonnés (2)

Publié le par Cristalange

Tags: made in China - made in Bengladesh - produits chimiques - colorants azo - anilines - jeans toxiques - sable de quartz - coton bio - colorants bio - noir

 

Suite de notre article d’hier, d’après le documentaire allemand, diffusé sur Arte le 27 juillet 20

Poison : notre risque quotidien : du poison dans nos vêtements

d’Inge Altemeier et Reinhard Hornung


 

2) Des jeans à la mode… mais qui tuent !

 

4856417202_beca45c40e.jpgVous avez probablement vu ce reportage de ces ouvriers turcs gravement malades suite au traitement des jeans au sable de quartz projeté par pistolet  afin d’obtenir cet effet vieilli tellement mode ! Suite à ce problème sanitaire clairement identifié et après une centaine de morts recensée, le gouvernement Turc a interdit l’utilsation de ce pistolet au sable de quartz.

 

Malheureusement l’histoire ne s’arrête pas là et plutôt que d’interdire le procédé définitivement et de trouver des solutions alternatives (tel le grattage à la main), les acheteurs ont préférés délocaliser au Bengladesh où il ne fait l’objet d’aucune interdiction. Les minuscules particules de quartz continuent d’asphyxier les ouvriers petit à petit ! Un jean au look usé a donc plus de valeur qu’une vie humaine !

 

On compterait environ 200 substances chimiques nocives utilisées dans la mode et dans la fabrication des jeans !

 

3) La couleur noire… également très toxique !

Le noir ne se démode jamais, c’est la couleur de séduction par excellence, intemporelle et perçue comme la couleur chic, sexy et glamour. Mais le noir est très difficile à obtenir car il doit à la fois tenir au lavage et garder sa profondeur. Or il est obtenu par l’utilisation de

colorants azo chimiques industriels toxiques… interdits en Europe… mais pas les anilines qu’ils contiennent !

 

L’empoisonnement par les vêtements devient un phénomène de masse, sans qu’il soit pour autant identifié comme tel. On pense d’abord à une allergie et on n’y fait pas attention mais les substances s’accumulent dans le corps jusqu’à une réaction irréversible.

 

En Inde, connue pour son industrie textile cotonnière, on utilise des métaux lourds dans le process de fabrication ainsi que les colorants azo pour la brillance. Ici, le nombre de cancer a doublé en 10 ans. Mais, dans un contexte de pauvreté, on préfère ne pas faire le lien avec la manipulation des produits chimiques. Personne ne s’occupe de la propreté de l’environnement pollué et les importateurs européens préfèrent fermer les yeux.

 

Alors il y a bien quelques prises de conscience de quelques industriels asiatiques suite à l’augmentation des cancers dans les tanneries mais dès que les entreprises mettent en place des mesures, les prix montent et les achats de délocalisent là ou ces règles n’existent pas !

 

 

4) Le coton bio… teinté par des produits chimiques !

4771236927_6937b46000.jpgLes textiles bio : on en vend plus qu’on en cultive ! Il y a donc un problème dans l’équation et avec la mode du bio, il est ainsi tentant d’abuser de la crédulité des acheteurs! Le pas est vite franchi.


Officiellement il n’y a pas de noir bio car on est obligé d’intervenir chimiquement dans la fibre ! De façon générale et à de très rares exceptions près, il n’y a pas de colorants naturels dans une fabrique bio en provenance des pays à bas coûts. Alors que les vêtements soient bio ou standard, ce sont des colorants chimiques qui sont utilisés !

 

Par ailleurs, la culture de coton bio est également problématique car les produits chimiques se répandent dans l’atmosphère !

Une solution serait donc d’utiliser du coton OGM mais de nouveaux parasites s’installent et il faut de nouveau traiter... avec de la chimie. L’important c’est de gagner de l’argent !

 

 

De nombreuses marques faisant partie de notre quotidien ont été citées dans ce reportage. Seul 1% de nos vêtements serait dépourvu de danger ! Cela fait froid dans le dos ! Je ne saurais que trop vous recommander de voir de reportage en streaming.

 

Bien sur, il est louable de se préoccuper de manger bio pour protéger notre santé si tant est que nous mangions locovores. Mais quand nous préoccuperons nous de ces êtres humains qui meurent à l’autre bout du monde pour que nous puissions porter le dernier vêtement à la mode ?

 

Demain sur ce blog, un article sur les emballages empoisonnés.

 

Photos Flickr


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :