La BDJ : un peu de discrétion, que diable !

Publié le par Cristalange


 Un monsieur fort digne entre dans une pharmacie et dit tout doucement:

 

- Bonjour Madame, je souhaiterais acheter une boite de préservatifs s'il vous plaît !

 

La pharmacienne se penche et lui répond à voix basse :

- Veuillez m’excusez, Monsieur, mais notre clientèle est très conservatrice ! Nous employons des codes pour désigner certains produits un peu… enfin vous comprenez… ! En l'occurrence, pour nommer ce que vous me demandez, nous disons « un ticket de métro » !


  771203797_a2600ad4d2.jpg

À ce moment, une bonne sœur entre dans la pharmacie et entend alors l’homme dire, à voix haute et très détendu:

- S'il vous plaît, Madame, un carnet de tickets de métro !

 

La pharmacienne lui remet un petit sachet et encaisse. Le monsieur quitte la pharmacie.

 

La bonne sœur quand à elle, s’approche du comptoir, demande de l'aspirine et s'en va.

 

Elle descend dans le métro et voit qu'il y a énormément de monde au guichet. Elle n'a malheureusement pas de ticket mais se rappelle qu'ils en vendent à la pharmacie. Elle se dit alors qu’il est préférable d’ y retourner car il n'y avait pas grand monde. Elle se dépêche alors de retourner dans la pharmacie.

 

- Rebonjour Madame, je voudrais un ticket de métro s’il vous plaît !

 

- Enfin, ma sœur, pas à vous, je n'oserais jamais vous en vendre !

 

- Mais si Madame, j’insiste, vous me rendriez un si grand service ! Si vous saviez la queue qu’il y a en bas !

 

 

Photo flickr

 

 

Bon week end!