la BDJ... ou plutôt les BDJ: les Blondes, sujet inépuisable!

Publié le par Cristalange

Et oui, je l'avoue, je suis blonde... alors on m'envoie des histoires de blondes que je partage avec vous aujourd'hui... (en tant que blonde, je ne sais vraiment pas ce que l'on cherche ainsi à me faire comprendre )


Discussion entre 2 blondes

- Ouille ouille ouille, j'ai encore raté le permis... s'exclame l'une des deux.
- Que t’arrive t’il ? lui demande l'autre.
- Je suis arrivée près d'un rond-point et là comme indique le panneau 30, j'ai fait 30 fois le tour du rond-point raconte la malheureuse.
- Et tu t'es trompée de combien de tours ?

  ***


Deux blondes prennent leur douche ensemble. L'une demande à l’autre:
- Peux-tu me passer ton shampooing ?
L'autre lui répond alors:

- Tu en as un juste derrière toi !
La première réagit :

- Oui, mais celui-là est pour cheveux secs alors que moi j'ai les cheveux mouillés !


 
***


Une blonde est au volant lorsque son portable sonne. C’est son mari carrément paniqué.
- Chérie, fais très attention. J'ai entendu à la radio qu'il y a une voiture qui roule à contresens sur l'autoroute A3 !
- Christophe, je peux te dire que la radio se trompe. Il n'y en a pas qu’une, mais des centaines !

 
***


C'est un prof qui donne son premier cours d'histoire-géo à 20 blondes. Pour tester leur niveau de connaissances, il leur pose des questions :
- Où se trouve l'Amérique sur cette carte ?
Sabrina se lève et montre l'Amérique sur la carte. Le prof, positivement étonné, dit :

- C'est bien, Sabrina !
Il demande ensuite :

- Pouvez vous maintenant me dire qui a découvert l'Amérique ?
Alors les 19 blondes se lèvent en disant

- C'est Sabrina !

***
 

Sur le vol Paris - New York, un steward tente désespérément d'expliquer à une blonde qu'elle est assise en première classe avec un billet de seconde. La belle imperturbable, lui répond seulement :

- Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York...
Ennuyé, le steward demande à une collègue de s'en occuper, pensant qu'entre femmes, elles se comprendraient mieux. L'hôtesse a beau expliquer et demander à la blonde de rejoindre sa place en seconde, elle se heurte toujours à :

- Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York…

On fait alors appel au commandant de bord qui, autoritairement et très professionnellement, explique à son tour à la blonde qu’elle n'est pas à sa place, mais là, toujours la même réponse :
- Je suis blonde, je suis belle et je vais à New York...

Le commandant retourne, dépité, dans le cockpit où il raconte tout au copilote. Ce dernier lui propose alors d'aller parler à cette dame car, dit-il, sa femme est blonde aussi et il a donc l’habitude de la logique blonde. Il va donc voir la jeune femme, lui murmure quelque chose à l'oreille et, miracle, la blonde se lève, prend ses affaires et va retrouver sa place en seconde. Ses collègues restent incrédules.

- Ben ça alors ! comment as-tu fait ?  lui demande l'un d'entre eux.
- Oh ! Très simple. Je lui ai simplement dit que la première classe n'allait pas jusqu'à New York...