Aujourd’hui, journée de la Terre. Un enjeu majeur et urgentissime: la préserver !

Publié le par Cristalange

Tags : journée de la Terre – consommation d’énergie – économies d’énergie – locovore - recyclage – factures d’électricité – facture de chauffage – papier – tri sélectif – exode climatique

 

Depuis 1970, nous célébrons la journée internationale de la Terre tous les 22 Avril. Plus de 40 ans que la prise de conscience existe, plus de 40 années ou nous aurions du adopter quelques gestes simples mais qu’avons-nous fait ces 40 dernières années pour entretenir la Terre mère, la Terre nourricière ?


Avec une demande grandissante de nourriture, d’énergie, de papier… nous n’avons fait que produire encore plus tout en négligeant les conditions dans lesquelles cette surproduction avait lieu en mettant en danger notre écosystème.


Voilà donc quelques années que nous voyons des mouvements s’amplifier : « compenser notre consommation de CO2 », « soyons locovores », « contre les OGM », « mangeons bio », « économiser l’énergie », etc… A la dimension d’une population mondiale, ils restent pourtant marginaux  et l’apanage d’une classe qui a les moyens financiers et intellectuels de s’en préoccuper contre ceux qui ont au jour le jour un objectif de survie…

 

t shirt planète terre cristalange


Le côté paradoxal de cette situation, c’est également que notre égoïsme de pays industrialisés impacte la vie de peuplades qui vivent en harmonie avec la nature ; ainsi à consommer à outrance, à augmenter le trou de la couche d’ozone allégrement, à procéder à une déforestation sauvage et donc à perturber un écosystème mondial, on chasse certaines peuplades de leur habitats naturels, on provoque la montée des eaux qui sur certains îles ou dans certaines régions côtières devient critique au point de générer des exodes massifs de populations…


Alors à notre niveau, il y a quelques gestes simples auxquels nous pouvons tous prêter attention au quotidien et qui en plus de préserver notre planète va nous permettre de faire des économies ! Alors au risque de se répéter…


1) Allégeons nos factures d’électricité !

Pensez à éteindre les lumière quand vous quittez une pièce, éteignez réellement vos appareil électriques quand vous ne les utilisez pas (mettre en veille ne suffit pas !) Au bureau, soyez responsables et éteignez les lumières de vous-même quand vous partez !


2) Allégeons nos factures de chauffage !

Le chauffage constitue le plus gros budget énergie de la maison : Alors baissez le chauffage et mettez un pull. De plus la nuit vous n’en dormirez que mieux !


3) Préférons l’eau froide ou tiède à l’eau chaude

Pour vous laver les mains ou pour laver les légumes ou la vaisselle peu sale : chauffer de l’eau nécessite beaucoup d’énergie !

 

4) Prenons une douche…

Elle consommera 5 fois moins d’eau qu’un bain (on estime qu’un bain représente 250 litres d’eau et une douche 5 fois moins !)


5) Economisons le papier 

Pensez à écrire resto et VERSO des pages (vous pouvez toujours garder les feuilles de papier imprimées recto et les utiliser en brouillon au verso !) et n’imprimez que quand c’est nécessaire ! (les moyens actuels informatiques nous permettent de conserver des mails et autres documents sans pour autant les imprimer !)


Et oui, la consommation de papier explose avec pour conséquence une déforestation accélérée... or les arbres produisent l’oxygène nécessaire à notre survie !

Et on ne parlera pas ici de la déforestation en Malaisie au bénéfice de palmier producteur d’huile de palme, laquelle huile (très économique mais plutôt néfaste pour notre santé)  est utilisée désormais dans presque tous nos produits industrialisés

 

6) Economisez les emballages !

Privilégier les produits dont l’emballage est à base de matières naturelles et recyclables est une bonne démarche mais il faut le reconnaître, ils le sont désormais tous plus ou moins pour peu qu’on procède au tri sélectif. Alors n’hésitez pas à aller plus loin, en privilégiant les produits sans emballage : pourquoi avoir un tube de dentifrice dans un étui carton ? un flacon de parfum dans un carton luxueux ? des yaourts sur-emballés par un bout de carton ? Les industriels ont cependant compris l’enjeu et proposent de plus en plus des contenants respectueux de la nature ; alors achetez des recharges, des gros contenants, en vrac…


7)  Trions trions…

Le tri sélectif facilite le recyclage. Quand nous ne trions pas, nos ordures sont mises en décharges (et vous pouvez imaginer les nuisances environnementales) ou au mieux incinérées. Mais comme le volume de nos déchets augmente, cela sous entend qu’il faudra construire plus d’incinérateurs, donc plus de consommation d’énergie. A nous de limiter cela !


8) Trions encore plus sélectif…

Les médicaments périmés ? on les rapporte à la pharmacie (et puis ca évitera au petit dernier de les avaler par inadvertance lors d’un moment d’inattention)

Les piles usagées ?  je les rapporte à mon magasin, supermarché, etc… et les place dans le container à cet effet !

Les ampoules ? Je ne les jette surtout pas dans le container de verre ! Nos nouvelles ampoules contiennent du mercure, donc à traiter avec prudence. Comme pour les piles, je les ramène au magasin et les jette dans le container de récupération à cet effet !


9) Rejoignons le mouvement « Locovore »

Et mangez local. La grande distribution nous a habitué ä manger des fraises en hiver mais les fraises ne poussent pas en hiver sous nos latitudes. Donc on les fait venir de pays chauds en consommant beaucoup de CO2 en transport ou alors on les plante sous nos latitudes sous des serres chauffées grandes consommatrices d’énergie ! Redécouvrons les produits  locaux et de saison ! A chaque saison ses plaisirs alors les fraises et le melon, c’est en été !

Et je réfléchis avant d’acheter du bio ! La fraise bio de l’autre bout du monde, venue dans notre supermarché à grand renfort de CO2 est bio selon les normes du pays producteur… qui ne sont pas toujours aussi strictes que les nôtres… N’hésitez pas à redécouvrir le marché local, les AMAP, le fermier du coin…


10) Voyageons malin

Dans le grandes villes, je prends le métro et je suis sure d’être à l’heure à mon RDV (et puis le métro roule en moyenne à 27km/h alors que la voiture en ville fait du 18km/h à cause du trafic, des feux rouges, des déviations, etc…)


Quand le choix est possible, je prends le train plutôt que l’avion ! Bien souvent, c’est de centre à centre (donc on y gagne en terme de temps « porte à porte ») mais de plus, la consommation de carburant d’un avion est cinq fois supérieure à celle d’un train pour le même trajet. Autre exemple : Paris-Nice : 206 d’indice CO2 en avion contre 10 en train !


 

L'avenir de notre Terre, de nos enfants est entre nos mains;

Faites en votre combat quotidien!


 

Source : article paru sur msn le 18 février 2011 (http://news.fr.msn.com/ecologie/photo/galerie.aspx?cp-documentid=156165280&page=1)

Publié dans Pensée(s) du jour