Clin d’oeil à mon Parisien préféré…

Publié le par Cristalange

 


Pourquoi ne suis-je pas restée ?

Pourquoi n’ai je pas cédé ?

Toi et moi, il nous faut progresser,

Sans peur encore d’être blessés.

 

Je croyais en l’équilibre d’être sage,

C’était préférer garder la tête dans les nuages,

Fidèle à des principes d’un autre âge,

Ridiculement fidèle à un mirage,

 

Fidèle à ce qui ne l’est pas,

Fidèle à ce qui ne le vaut pas,

A tout ce qui finalement nous tire vers le bas,

Malgré cet ultime et stupide combat.

 

Le discours est pourtant bien rodé,

Toujours le même, aucune originalité,

Les sentiments sont galvaudés,

et les excuses toutes trouvées.

 

Pourquoi veut on toujours y croire,

C’est pourtant clair, pas d’ espoir,

J’aurais du m’en apercevoir,

Tous les signes étaient contradictoires.

 

Le retour à la réalité fut brutal,

Mais un jour, la chute s’arrêtera, normal,

Alors le piège qui se refermera cessera d’être fatal,

Bonheur et sérénité seront les récompenses finales.


 Cristalange

Publié dans Pensée(s) du jour