Energie vitale, énergie fondamentale ! (C Ki NRJ?)

Publié le par Cristalange

Tags: Kundalini, énergie vitale, énergétique, aura, chi, chakras, vortex, méditation

 

A l’heure où nos factures d’électricité gonflent et ou le baril de pétrole connait plus de hauts que de bas, cette citation d’un anonyme - mais que nous pourrions tous nous approprier - est plus que jamais d’actualité :


De toutes les sources d’énergie, la chaleur humaine est la moins coûteuse !

 

Mais cette énergie inépuisable et si précieuse peut revêtir différentes formes et nous sommes de plus en plus conscients que nous sommes le siège d’énergies très différentes qui permettent à notre corps physique d’exister… mais que sont ces énergies ? En fait, l’étymologie du mot énergie est une définition complète en soi : ce mot vient du grec "energeia" signifiant « force en action ». Le corps humain emet un champ d'énergie appelé également "aura" à travers lequel nous faisons l'expérience de la réalité, de la santé ou de la maladie lorsqu'un déséquilibre apparait.

 

En termes énergétiques, on a usage de classifier les énergies dans 3 grands groupes:

 

1)      les énergies fondamentales du ciel et de la terre qui nourrit les organes et les entrailles, liées à la Kundalini

2)      l’énergie fondamentale de l’homme qui est l’énergie ancestrale

3)      Les énergies qui viennent de l’alimentation et de la respiration  



 

1)      les énergies fondamentales :

 

La manifestation énergétique de la Terre est verticale alors que la manifestation énergétique du ciel est horizontale, ceci étant symbolisé par la croix. La croix égyptienne, aussi appelée la croix de vie (ankh), symbolise le retour à la Terre.

 

La Kundalinî (signifiant "boucle" en sanskrit) désigne une énergie puissante venant de la Terre, logée dans l'os sacrum, pénétrant le corps humain par le chakra racine (près du coccyx) et s’élèvant le long de la colonne vertébrale en empruntant simultanément 3 canaux de l’épine dorsale connus sous les noms d’ Idâ (Yin : Féminin), Pingalâ (Yang : Masculin) et Soushoumnâ. Elle est représentée comme un serpent enroulé sur lui-même trois fois et demi.

 

Si on assimile les chakras à des fleurs ayant un calice (ou se trouve le tourbillon d’énergie = vortex) et une tige ( = l’attache située sur la colonne vertébrale), l’énergie Kundalini s’écoule naturellement par les tiges vers les fleurs ou elle rencontre alors le flux d’énergies du monde supérieur. Cette rencontre fait rayonner horizontalement les forces maintenant unies, cette résultante d’énergie constituant le magnétisme humain.

 

La pratique de la méditation permet l’éveil de la Kundalinî qui monte le long de la colonne vertébrale depuis l'os sacrum progressant à travers les chakras tout en les harmonisant. Selon les traditions, on l’appelle également "énergie vitale", "énergie sexuelle" ou "énergie divine". Le déploiement de la Kundalini conduirait à l'éveil spirituel du pratiquant et à la plus haute conscience de soi.

 

Rendez vous dès demain pour la deuxième partie…


Source: Barbara Ann Brennan, le pouvoir bénéfique des mains