Film microperforé: mais ou est donc passé le logo Cristalange?

Publié le par Cristalange

Parfois on se dit que tout va de travers, on a confiance, ce n'est pas si urgent et on laisse trainer les choses et arrive ce qui arrive, des mois d'énervements, des rancunes accumulées résultat d'une procastrination débridée...

Voilà l'histoire (ou plutôt la saga du film microperforé de Cristalange)... que mes voisins et amis ont suivis semaine après semaine et que je voulais partager avec vous aujourd'hui....

1ère épisode - décembre 2008 - commande:
En Décembre dernier, je me décide à utiliser ma voiture comme moyen de communication, difficile décision car j'adoooooore ma voiture, sa magnifique couleur passe-partout et surtout passe-saleté! Donc je passe commande auprès de mon agence de pub favorite qui a aussi réalisé mon site: vous l'admettrez, il est beau, alors autant tout faire dans la foulée. 2 demandes de prix à la compétition par acquis de conscience (trop cher) et c'est parti. Donc commande passée en décembre, paiement dans la foulée (ohhhh erreur grosse erreur énorme erreur)...

Ma grand mère dans sa grande sagesse des gens modestes m'avait pourtant prévenue: "quand c'est pas assez cher, c'est encore trop cher", malheureusement une fois encore ça s'est avéré exact

2ème épisode - Février 2009 - 1ère pose:
Livraison et pose le 10 février par 3 travailleurs de force: le chef au téléphone, un inspecteur des travaux finis et le poseur: il fallait bien justifier la facture de 99€ HT (soit 118,40€ TTC). Pose au briquet et au cutter... j'apprendrais par la suite que le briquet n'est pas forcément un outil professionnel...


Photos du lifting: avant

L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais non. Il se trouve que le film livré pour les vitres latérales était trop petit et ne couvrait pas complètement la surface vitrée. Par ailleurs, le nom du site était difficilement lisible par la voiture qui suivait, ce qui en terme d'exclusivité peut avoir ses avantages (seul(e)s ceux qui le méritent en prenant la peine de s'approcher à moins de 50 cm auront l'honneur d'avoir accès à l'information) mais qui n'était pas en l'occurrence mon objectif (à savoir toucher un maximum de personnes intéressées). Réclamation.

3ème épisode - Février 2009 - décision:
On décide de réimprimer. Et on en profite pour changer un peu le design, à savoir la transition entre le visage et la tapisserie qui de trop "brutale" passera en plus "doux". Semaine après semaine, on en discute.
Et là on est passé dans une autre dimension (n'oublions pas que la facture avait été réglée en décembre donc y'a plus vraiment priorité). Après des semaines d'attente et voyant venir mes expos et participations diverses à des conférences, je monte le ton...

4ème épisode - Avril 2009 - réimpression:
Finalement, le film est réimprimé et le poseur s'engage à venir poser le nouveau film le 22 avril avant ma participation à une conférence. Mais le poseur disparait, purement et simplement... plus de nouvelles, injoignable par téléphone. Et de toute évidence pas de plan B!

5ème épisode - Mai 2009 - débrouillez vous:
Mon agence de pub favorite (je crois aussi qu'on appelait ce genre d'activité prestataire de SERVICES!) m'annonce le 13 mai, après m'avoir remis les films le 12 mai (là j'aurais du me douter de quelque chose) que ne trouvant pas de poseur, ils me remboursaient le prix de la pose (j'avais acheté une prestation complète 5 mois auparavant!). Alors me voilà, moi particulier au réseau inexistant, inconnue du  monde de la pub et de la pose, à la recherche de la perle rare qui allait me poser les films imprimés par d'autres. Sans espoir puisque des pros après des semaines de recherche acharnées m'avaient annoncé n'avoir trouvé personne. Donc je m'arme de courage, résolue à ne pas abandonner à la première déception et après 10 minutes de recherche intensive, Cyril Monthy Andaval (RDC publicité au 18 rue Paul Schutzenberger à Mulhouse) accepte de me dépanner et de procéder à la dépose (et ben oui faut bien l'enlever le film microperforé posé en février) et à la nouvelle pose... juste avant ma dernière expo!!!!!! Ah j'oubliais, Cyril n'a pas eu besoin de briquet pour chauffer le film, il disposait d'un appareil un peu plus pro (ressemblant à un sèche cheveux).

5ème épisode, bis - Mai 2009 - qualité déplorable:
Souvenez vous, la philosophie de ma grand mère!
Du coup j'apprends aussi que le film microperforé livré était de bien mauvaise qualité puisqu'il n'était pas protégé par un film protecteur, lequel film qui en plus de protéger l'impression (qui du coup ne s'efface pas au fil du temps), protège vos essuies glace (qui s'usent donc moins vite), et surtout vous permet de voir au travers lorsqu'il pleut car les petites gouttes d'eau (ou la saleté le reste du temps) ne viennent pas se loger dans les petits trous!!! Grrrrrrrrrrrrrrrrr!!!!!


Photos du lifting : Après


6ème épisode - Juin 2009:
Donc, ca y est, enfin, le film est posé, à moi la pub gratuite. Mais vous savez quoi? Entre la 1ère version et la 2ème, mon logo a disparu! Alors oui, j'ai validé le film avant impression définitive; mais tellement focalisée sur le fait que le nom du site devait être lisible (et maintenant il l'est), sur le fait que l'impression entre le visage et la tapisserie soit harmonieuse (et maintenant c'est joli), je n'aurais jamais pu imaginer qu'il manquait un élément. Sauf que à voir tous les jours ma voiture, à me dire "c'est curieux, il manque quelque chose, le film parait bien blanc, etc..." je viens de comprendre... mais il parait que c'est la faute à Padechance, vous le connaissez celui là???????

Gros soupir... je vous laisserais conclure de vous même, ca ne devrait pas être trop difficile!

Publié dans Pensée(s) du jour