Conseils du Professeur Joyeux et de Christine Joyeux pour faire barrage au cancer

Publié le par Cristalange

Par un joyeux (pardon, heureux) concours de circonstances, j’ai eu l’occasion de participer à la conférence du Professeur Joyeux et de son épouse Christine à Cernay le 29 novembre dernier. Toujours grâce à cet heureux hasard, j’ai eu l’occasion de pouvoir échanger quelques mots avec eux avant la conférence et de leur présenter la bouteille i9.  

J'aurais peut être mieux fait d'utiliser mon temps à bon escient pour bénéficier de leurs précieux conseils et comprendre comment me faire pardonner de mon foie (gras) qui a reçu journellement pendant des dizaines d'années des centaines de grammes de chocolat praliné (oui, celui qui a 50g de sucre aux 100g, pas le noir si bon pour la santé et que je n'ai jamais aimé). Mais, je le reconnais, constatant qu'on avait déjà posé deux bouteilles en plastique sur la table de conférence, je n'ai pas pu résister au plaisir de leur faire découvrir une belle bouteille en verre, la bouteille i9.

 

 

Mais là n'est pas le seul objet de ce post, je tenais juste à partager quelques uns de mes souvenirs de cette conférence, empreinte d’humour mais surtout de bons conseils.

Le Palais des Saveurs

 

Tout commence dans ce que le Professeur Joyeux appelle poétiquement le Palais des Saveurs… à savoir notre bouche.

Et la qualité des aliments que nous allons mettre dans notre Palais des Saveurs va être déterminante pour notre santé mais va également être pour une grande partie à l'origine du développement d’un cancer ou pas !

A priori, la première cause du cancer est liée à ce que nous respirons (tabac et pollution). Sur les 90% des causes identifiées du cancer, environ la moitié (oui, 45%) des cas est liée à notre alimentation, une alimentation devenue désastreuse avec le soutien fidèle, assidu et sans faille de l’industrie alimentaire… qui bénéficie du soutien inconditionnel de l' industrie qui est sensée nous soigner, à savoir l’industrie pharmaceutique. Cette dernière cherche à nous convaincre que LA solution à nos maux tient dans la prise de leurs petites gélules colorées, et la boucle est bouclée, la prise de médicaments étant également en grande partie responsable de la baisse de notre immunité. (vous avez déjà entendu parler des effets secondaires?)

Alors, il y a aussi deux choses à avoir à l'esprit:

- Nous avons tous des cellules cancéreuses en nous. Heureusement pour nous, elles sont dormantes. Malheureusement, il semblerait que beaucoup d’entre nous soient en compétition pour trouver le meilleur moyen de les réveiller (D’ailleurs à ce stade, si nous insistons, Le Professeur Joyeux nous a donné de bonnes pistes mais seulement si on veut les « réveiller ; ainsi, dans ce cas, et dans ce cas seulement, n’hésitez pas à consommer de fortes doses de la « délicieuse » pâte chocolat noisette (aïe, aïe, aïe, là, j’étais une championne !!!) ou du célébrissime cola (j’ai d’ailleurs entendu « Caca Cola » lors de la conférence) ou de ces pastilles multicolores (il)lettrées, des produits industriels transformés alléchants aux couleurs invraisemblables…)

- Notre corps se régénère en permanence, nous créons de nouvelles cellules, de "nouveaux" organes régulièrement. Les papilles de notre langue sont renouvelées tous les 10 jours; notre odorat se "refait" tous les 3 mois. Alors, il n'est pas trop tard pour prendre de bonnes habitudes.

Fort de ces constats, il ne nous reste plus qu'à nous prendre en charge et c’est parfois bien le plus difficile face au matraquage publicitaire dont nous faisons l'objet en permanence. Comme l’a dit si bien le Professeur lors de sa conférence, tous les produits des spots publicitaires sont à éloigner du Palais des Saveurs sans regret!

Rétablir et renforcer notre immunité

L’objectif est donc de rétablir notre immunité, de la renforcer; Pour cela, il s’agit dès lors de changer nos habitudes, notre mode de vie pour adopter les bons réflexes, en nous alimentant sainement. Finis les médicaments inutiles, finis les médicaments de confort, finis les produits industriels transformés, place au bio, aux légumes, légumineuses et fruits de saison… sans oublier une meilleure gestion du stress. Le Professeur Joyeux insiste d’ailleurs sur le fait que nous devrions tous être Joyeux (dixit) et que l’on ne s’en porterait que mieux !

Ainsi lors de cette conférence, le Professeur Joyeux nous a expliqué clairement et avec beaucoup d’humour que le cancer peut être contrôlé et prévenu dans 50 % des cas et s’il est dépisté suffisamment tôt, il peut être guéri dans plus de la moitié des cas. La médecine qui traite ne suffit pas à éradiquer le cancer. A nous d’adopter les comportements de prévention et surtout ne pas adopter les médicaments comme des béquilles incontournables et indiscutables, à nous de prendre notre santé en main... et cela passe, pour beaucoup d'entre nous, par des changements radicaux.

Pour ou contre ? Gluten, lactose, soja, vaccins…

Le professeur Joyeux a abordé les nombreux sujets « chauds » des médias en donnant des explications très simples, faciles à comprendre en opposition aux polémiques sans fin générées ces temps ci :

 

Alors, pour ou contre le lait ?

 

CONTRE:

Il s’agit d’éviter au maximum le lait de vache et ses dérivés (« les produits laitiers sont nos ennemis pour la vie »). Le lait de vache est pour le petit veau. Et ce lait est justement plein de facteurs de croissance pour aider ce nouveau né là, à prendre allègrement 350 kilos en un an… ce qui à priori n’est pas souhaitable pour le nouveau né humain !

Mais pourquoi boire du lait « avant » ne posait pas de problème alors que cela semble en poser maintenant ? Oui, mais ça c'était avant!

Et « avant », « à l’époque », on allait à la ferme ou à la fruitière, on achetait notre lait que l’on faisait bouillir en rentrant à la maison. Cette épaisse couche de crème qui se formait, renfermait alors tous ces facteurs de croissance mais ils étaient « explosés » pendant cette étape. Et puis à l’époque, les vaches se nourrissaient d’une bonne herbe, pas de « substituts de repas » destinés à accélérer leur croissance à coup d’hormones ou autres ajouts en tout genre, un peu (beaucoup, passionnément, à la folie) chimiques.

Donc, si vous ne voulez pas que votre bébé prenne 350 kg (plus ou moins) en un an, si vous êtes un adulte (et que vous ne voulez pas prendre 350 kg non plus) et que malgré tout vous ne pouvez pas vous passer des produits laitiers, alors il faudra préférentiellement envisager les laits de brebis ou chèvre (animaux de taille plus… modérée)… tout en restant vigilant car souvent dans la bûche de chèvre si crémeuse, il y a aussi du lait de vache (comment ça, on ne vous l’a pas dit ? ben voilà, vous ne pourrez plus dire que vous ne le saviez pas).

Maintenant si vous êtes prêts à adoptez les bonnes habitudes alimentaires, vous pouvez vous reconvertir aux boissons végétales (appelées aussi laits parce qu’ils sont blancs et que ça nous arrange bien) telles que les laits d'amande, de noisette, de chanvre, de coco... (pas d'avoine, y'a du gluten... oups, c'est le chapitre suivant)

 

Alors pour ou contre le gluten ?

 

CONTRE !!!!

Ben, pourquoi ? En fait, nous sommes tous plus ou moins intolérants (intolérants qui s’ignorent) aux nouvelles variétés de blés (et autre céréales soigneusement modifiées). En fait, pour ceux qui ne ressentent pas d’effets secondaires après consommation de produits contenant du gluten (tels que ballonnements par exemple), il s’agit quand même de limiter les dégâts car ce fameux glue(ten) a le pouvoir extraordinaire d'écarter les gentilles petites cellules de nos intestins et de laisser passer dans notre circulation des choses qui ne devraient pas y être... d'ou inflammations car si "ça" ne doit pas y être, le corps va chercher à se défendre.

Et pourtant, nous en mangions bien « dans le temps » ? Le pain faisait même partie de l’alimentation de base. Sauf que « à cette époque » pas si éloignée, le blé était cultivé sans l’aide de Monsanto & Co ; dans les champs, il nous chatouillait les aisselles. Et maintenant pour accélérer les rendements, il a été traité, re-traité et re-re-traité encore… bref, il contient plein de substances « étrangères » qu’il n’y avait pas « avant ». Désormais, on ne peut plus se cacher dans un champ de blé, il nous arrive au genou ! Mais qu'est ce qu'on récolte!

Que faire ? Rechercher les boulangers soucieux de votre santé qui utilisent des farines de blé des semences « anciennes »… il y en a encore quelques uns !

Et puis s’armer d’une loupe pour lire les étiquettes des produits, car le gluten se cache de partout, partout (Note du blog : il y en a même dans le maïs, alors que la plupart des produits vendus comme étant sans gluten contiennent du maïs !!!!)(ben oui, logique industrielle financière, ça vous étonne?)

 

Alors, pour ou contre les vaccins ?

CONTRE... quoique

Pas forcément contre, bien que l’on associe d’office le nom du Professeur Joyeux à son combat anti-vaccin. Le combat est en fait contre les vaccinations en masse des bébés qui n’ont pas encore construits leur immunité ! Si par ailleurs, ces bébés ont eu la chance d’être allaités (merci Maman), alors ils n’ont nul besoin de vaccins à un si jeune âge, bien au contraire ! Ces vaccins imposés si tôt, détruisent plutôt que protègent et mettent en danger la vie si fragile de ces petits êtres qui arrivent tout confiants dans notre monde soumis à la pression de nombreux lobbys aux intérêts (financiers) divers et variés… On ne développera pas ici, tout a été dit, il ne vous reste plus qu’à signer la pétition du Pr Joyeux sur son site qui a déjà réunit plus d’un million de signatures.

 

Alors, pour ou contre le sucre ?

CONTRE... quoique

Contre les sucres rajoutés ! C'est le sucre qui nous rend dépendant et on en a besoin de toujours plus. C'est le sucre qui nous fatigue. C’est le sucre qui nourrit nos cellules cancéreuses en devenir. Et il est caché de partout! Il faut vraiment être vigilant si on veut le supprimer!

Mais par contre, le sucre des fruits (fructose) de saison pourra être consommé... avec le fruit autour... et cru, le fruit!

 

Alors, pour ou contre le soja ?

CONTRE

(aïe, aïe, aïe, en tant que végétarienne, je le mettais à toutes les sauces, surtout le soyeux, le miso, le tofu, le tamari, le tempeh… bon, depuis la conférence, je vide mon frigo et repars sur de bonnes bases pour rajouter quelques années de vie! Merci). Rapport aux isoflavones et phytoœstrogènes qu'il contient et qui perturbent le bon fonctionnement de notre organisme. Ceci dit, c'est surtout le soja cru, le tofu et le lait de soja qui soient à bannir en priorité. Les sojas fermentés bio, non OGM, tels que le tamari,  le tempeh, le natte, le miso... si tant est qu'ils soient utilisés comme condiments et non pas comme source principale de protéines, présentent moins de risques...ouf! Et on peut déguster du haricot mungo (assimilé très souvent à du soja), germé tant qu'à faire, sans risque majeur. 

 

Alors, pour ou contre l'ajout de Vitamine D?

POUR et CONTRE

D'abord, cette vitamine est liposoluble... à savoir qu'elle ne se dissout  - et ensuite ne s'assimile - que si elle est dans une huile support... ce qui n'est pas toujours le cas des formules que l'on vous vend ici et là.

Et puis, si en été, on a suffisamment vu le soleil, notre corps dans sa grand intelligence, a fait son stock pour l'hiver, donc pas la peine de supplémenter. 

 

 

 

A ce stade, si vous avez besoin de compléments d’information, vous pouvez bien sur visiter les sites mentionnés en fin d’article mais aussi consulter un naturopathe dont le Professeur Joyeux reconnaît l’aide précieuse pour adopter de nouvelles habitudes santé et nous soutenir dans ce chemin vers une alimentation saine (Vade Retro Chocolas)

Boire une eau saine

 

Cet article ne serait pas complet sans évoquer la boisson ! Comme déjà signalé plus haut, tous les sodas chargés en sucre (même ceux mentionnés "sans sucres" – ouhhh le beau mensonge !) sont à proscrire. Et puis, que pensez vous de ces vignes qu'on asperge régulièrement de nombreux traitements chimiques ? Et bien oui, ils se retrouvent dans le vin, fruit de la terre ! (oui, vous avez compris : le vin est aussi à choisir impérativement bio avec modération ! )

En bref, il est important de s’hydrater, d’hydrater nos cellules et si possible avec une eau de qualité, une eau vivante, une eau débarrassée de ses polluants (on en revient aux pesticides, médicaments, etc…) et de leurs mémoires. Ce en quoi la bouteille i9 peut vous aider ; elle vous permet d’avoir toujours une eau saine à portée de main toute la journée, là ou vous êtes (en conférence par exemple), lors de virées shopping, au bureau au yoga, etc… Une bouteille à remplir avec de l’eau filtrée si possible.

Alors, comme dirait cet autre grand industriel, buvez, éliminez ! Oui, éliminez les bouteilles plastiques et les composants chimiques qui  migrent dans votre boisson santé !

 

 

Après la théorie, place à la pratique :

 

L’avantage de cette conférence, c’est que le Professeur Joyeux nous offre ces conseils en compagnie de sa charmante épouse, Christine Joyeux… et comme chacun sait derrière chaque grand homme, se cache une femme ! Et là en l’occurrence, Christine Joyeux, auteur en nutrition santé, complète à merveille toutes ces informations en nous donnant des conseils alimentaires simples... et moi j'aime quand c'est simple!

Conseils pratiques de Christine Joyeux :

 

Ce que j’ai « entendu » et retenu :

 

  1. Il s’agit de bannir les produits industriels, transformés dans lesquels il y a tant de substances cachées qui ne sont pas les amis de votre santé. Done!

 

  1. Mangez bio ! De nos jours, cela ne devrait même plus se discuter. Tout est aspergé joyeusement de pesticides, herbicides,  vie-cides par les heureux clients de Monsanto & Co. Il faudrait être naïfs ou optimistes que de penser que tous ces produits chimiques disparaissent lorsque nous les mangeons !  D’ailleurs avant de manger, on ne dit plus « bon appétit » mais « bonne chance ». Et oui, ces éléments non naturels sont parmi ceux qui perturbent le plus notre immunité, le fonctionnement de nos cellules, etc… Donc mettez dans votre Palais des Saveurs, le meilleur, vous le valez bien (et le meilleur est bio, indiscutable, « full point » !). Done!

 

  1. Cuisinez à la vapeur douce ! Là, ça va je maitrise, j’ai mon vitaliseur depuis des années… trop facile !!!! En fait, je suis tellement adepte que j’en ai 2, le standard et le petit qui m’a suivi pendant mes pérégrinations en Belgique et ailleurs. Done!

 

  1. Dans la mesure du possible, faire germer les légumineuses 2 à 3 jours avant la cuisson pour les revitaliser et éviter entre autre désagréments, gaz et ballonnements à l’origine de leur réputation odorante (et pour rappeler un point capital, mangez des pois chiches au moins une fois par semaine pour renforcer ("réveiller") la vitalité masculine ;-) dixit Professeur Joyeux). Done!

 

  1. Et le meilleur pour la faim (pardon la fin), cuisson vapeur de 5 minutes pas plus ! Il faut manger Al dente ! Tout ! Légumineuses comprises ! Parce qu'il faut réapprendre à mastiquer. La mastication permet la production de salive et d'enzymes pour une bonne digestion. I faudrait mastiquer chaque bouchée au moins 20 fois. Ensuite parce qu' une cuisson longue fait ressortir les sucres et augmente l’index glycémique des aliments (sécrétion d’insuline, production de foie gras, etc…). Et si vous avez peur que vos légumes ne soient pas assez cuits, coupez les en plus petits morceaux. Pour les soupes, même recette : il suffira de rajouter vos légumes à une eau chauffée séparément et de mixer le tout ! Pas plus compliqué ! Pas plus rapide ! Bref, la cuisine désormais c'est 10mn top chrono! 5 mn pour couper les légumes et faire bouillir l'eau et 5 mn de cuisson! J’adore !

 

Et c’est ainsi que vous retrouverez le vrai gout des aliments, des légumes, des fruits...

Bon j’ai surement oublié un tas de choses mais j’espère avoir résumé ici plus ou moins fidèlement la pensée du couple Joyeux.

Alors le bonus de tout cela, c’est qu'en adoptant ce mode de vie, on fait d’une pierre 36 coups :  ainsi, on ne fait pas seulement de la prévention anti-cancer, mais de la prévention de toutes les maladies auto-immunes, dégénératives, etc… dont la « médecine traditionnelle » voit l’explosion avec perplexité et les laboratoires pharmaceutiques en se frottant les mains. Ici, on parle d’Alzheimer, de Parkinson, etc…(et je ne vais pas toutes les citer ici, il y a des spécialistes pour cela).

Si tous ces conseils étaient suivis, on aurait tôt fait d’éponger le trou de la sécu, puits sans fin, ce qui permettrait bien sur d’investir les sommes dans la recherche tout en ayant une population en bonne santé !

 

Pour conclure,

je tiens à rappeler que cet article n’engage que moi (en particulier le petit aparté concernant la bouteille i9) et les interprétations que j’ai faite des conseils donnés pendant la conférence. J’espère que ma mémoire ne m’a pas fait trop défaut et que j’ai réussi à retranscrire ici, correctement, la plupart des propos de Christine et du Professeur Joyeux.

En tout cas, je souhaite encore les remercier ici pour leur gentillesse, pour leur accord à utiliser leur photo avec la bouteille i9, pour leur ouverture à la découvrir ainsi que ses propriétés pour vous faire bénéficier d’une eau de qualité. Une eau vivante, informée et structurée.

Le professeur Joyeux a adopté la bouteille i9 Chakra alors que son épouse a adopté la bouteille i9 Relaxation Bleue (je soupçonne d’ailleurs que le bleu est sa couleur préférée ;-))

 

 

En savoir plus :

 

Site du Professeur Joyeux : https://professeur-joyeux.com

Site de Christine Joyeux : https://christinebjoyeux.com

Site de l’organisateur de la conférence à Cernay: http://www.richardfedermann.com

Site de Vitalsace, l’annuaire des thérapeutes et bien-être Alsace: http://www.vitalsace.fr

Site de la bouteille i9: www.bouteillei9.com

 

PS: mon addiction au chocolat appartient à un passé encore récent, je n'y touche plus (Mamie, si tu passes par là, je tiens bon ;-). Croix de bois, croix de fer, si je mens je ne vais pas en enfer)(faut pas pousser mémé dans les orties quand même). De toute façon, mon foie ne me fait plus confiance... il ne traite plus...

 

PS2: pensez à la bouteille i9 pour vos cadeaux de Noel!